Goûter
28 Septembre 2017 à 18h37 - 60

La filière bio importe de plus en plus d’aliments de l’étranger

Le demande en produit bio croît de jour en jour, la production naturelle n’arrive pas à suivre le rythme, mais pour les grandes surfaces il faut répondre suffisamment à la demande des consommateurs. L’importation des produits biologiques augmente. On reproche ceci à la plupart des grandes surfaces en France. Les avis sont mitigés sur la question de l’importation bio. Pour certains, les produits importés présentent un risque à cause de leur qualité, d’autres pensent en revanche que l’importation appuie la commercialisation du bio en France en élargissant la gamme de produit.

Le risque des produits importés

La production biologique interdit l’utilisation des produits chimiques et de synthèse, ainsi les OGM. En France l’agence de la promotion pour le développement de l’agriculture biologique fixe les règles du jeu, pour cultiver on utilise des engrais naturels pour fertiliser le sol. Pour les produits cultivés et vendus en France aucun doute, on respecte la biodiversité. Mais le doute demeure pour les produits importés, on n’a pas la maîtrise des règles de production, sont-t-ils conformes aux normes internationales. Dans quelles conditions sont conservés ses produits pour les acheminés vers la France. La culture nationale bio serait-elle menacée par l’importation ?

L’alternative à la production nationale

La production française à elle seule ne peut pas répondre à toute la demande en bio. Or l’objectif c’est d’approvisionner toute la France. L’importation est une alternative efficace, et constitue un appui à la production nationale, bonneterre wessanen s’inscrit dans cette perspective de consolidation du marché bio. Elle ne constitue pas une menace puisqu’elle est baisse au fil des années de 2009 à 2013 l’importation est de 40% à 25%. Les prévisions annoncent encore des baisses à ce niveau-là. Les entreprises qui importent vers la France jouissent d’une bonne réputation dans le monde et même en Europe. En dehors de la capacité de production, il y a aussi le fait de diversifié la gamme de produit, élargir l’offre avec des fruits et légumes qui ne sont pas produits en France.

Vous avez l'envie de vous faire entendre, diffusez une observation !

News

  1. 8 Sept. 2017Comment composer un gouter 100% bio198